Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 07:10

Il est de bon ton aujourd'hui de fustiger les mœurs barbares des fous de Dieu islamistes, et le sort qu'ils réservent aux femmes dans leur société. Toutefois, tant qu'on en est à s'intéresser aux comportements religieux hystériques, évoquons aussi celui des moines du mont Athos.

Ces messieurs, chrétiens orthodoxes, vivent comme on sait au nord de la Grèce sur une presqu'île escarpée, laquelle est interdite aux femmes. Leur phobie du féminin, et des tentations associées, est telle que leur règle de vie, qu'on nomme l'Abaton, proscrit non seulement les femmes, mais encore « toute créature femelle » de leur territoire (pour des raisons pratiques néanmoins, cette interdiction se limite aux femelles du règne animal appartenant à l'embranchement des vertébrés). Pas de chèvres donc, pas d'ânesses, pas de vaches, pas de juments, pas de chiennes, pas de truies – autant de créatures soeurs des femmes par leur sexe. Deux exceptions cependant : les poules, parce qu'elles donnent des œufs, et les chattes, parce qu'elles chassent les souris.

Dans cette obsession de fuir tout ce qui peut rappeler la douceur féminine et son absolue perversité, l'Abaton dispose aussi que les enfants mâles mineurs, les jeunes hommes glabres, et les eunuques, sont pareillement proscrits du territoire.

D'après l'article de Wikipedia duquel je tire ces intéressantes informations, il apparaît cependant que la disposition anti-eunuque est tombée en désuétude. Je considère personnellement que c'est un progrès, grâce à l'émasculation, de voir l'Abaton rompu.

Abaton
Repost 0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 07:31
© David Gautier
© David Gautier

Il doit acheter de quoi préparer les repas de la journée, plus du sucre en poudre, de la moutarde, et des mouchoirs en papier. Il cherche un moyen mnémotechnique pour ne pas oublier ces trois articles. MMS est possible. Il préfère moutsumouche.

Il prend le sac à commissions, il descend dans la rue, « Moutsumouche, moutsumouche », et savoure les sonorités nouvelles de ce mot éphémère.

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 07:13
Ramonage

Une de mes amies sur Facebook vient de connaître une curieuse mésaventure. Elle qui n'est que locataire de son appartement, elle a eu (raconte-t-elle) maille à partir avec l'une de ses voisines, présidente du syndicat des copropriétaires, au motif qu'elle avait laissé entrer dans l'immeuble des ramoneurs. La voisine-présidente, soucieuse de la sécurité comme de la respectabilité des lieux, et de tempérament manifestement irascible, lui a reproché à grands éclats de voix d'ouvrir la porte à n'importe qui, et ceci alors même qu'elle n'était (circonstance naturellement aggravante) vêtue que d'une nuisette.

Choquée par cet esclandre, ladite amie relate longuement l'incident sur sa page Facebook, en concluant ingénument par cette question, qu'elle qualifie de simple : « ai-je le droit d'ouvrir à des démarcheurs si j'ai besoin d'être ramonée et qu'ils sonnent au bon moment ? » (sic)

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 07:26

Un livre vient de paraître, que je n'irai pas acheter, puisqu'on peut en lire l'essentiel (si tant est que ce mot ait en l'occurrence un sens) dans la presse en ligne. Ce livre s'intitule Les perles des footballeurs.

« Je crois que j'ai deux pieds. J'ai cette faculté depuis que je suis tout petit. » « Deux occasions, un but, c'est ce que j'appelle du 100% ». « L'Allemagne est une équipe très difficile à jouer : elle joue toujours avec onze internationaux. » Voilà. Vous connaissez l'ouvrage.

Bien sûr, avoir deux pieds, même depuis tout petit, n'interdit pas d'avoir une tête, mais dans ce corps de métier, la plupart du temps, celle-ci ne se situe pas très au-dessus du niveau des crampons. Ce que confirme involontairement un international français, quand il déclare, pour dire qu'il a à nouveau les idées claires : « Ça nous a remis les épaules sur la tête ».

Pensées de footballeurs
Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 07:35

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), ai-je appris récemment, a livré en 2010 une intéressante définition de ce qu'est une personne en bonne santé mentale : il s'agit de quelqu'un qui doit être « capable de s'adapter aux diverses situations de la vie », apte à « accomplir un travail productif » et dont les actions, in fine, permettent de « favoriser la croissance économique ».

C'est ainsi que les fourmis ont fini par triompher idéologiquement des cigales. Qu'il vous prenne désormais l'envie de chanter sans trop vous soucier du lendemain, et vous basculez dans le camp des malades mentaux.

Bonne santé mentale
Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 07:53

Je parlais de bugs. Overblog m'a fait migrer il y a peu vers un nouveau système de publication, qui est hélas beaucoup moins pratique que le précédent, et qui en est infesté. Si, par exemple, pour une date donnée, je remplace l'article initialement programmé par un autre (ce qui m'arrive souvent...), ce nouvel article n'est pas pris en compte, et le système ne garde en mémoire que l'alerte sur l'article que j'ai décalé... Mais je suis aussi dans l'impossibilité de choisir désormais la taille des images que je publie, de même que de les centrer sur ma page (ou alors, au prix de contorsions considérables en allant tripatouiller le code html...). Je ne peux plus non plus avoir un aperçu synthétique des brouillons d'articles en cours, ni classer mes images. Bref, c'est NUL, et d'autant plus que le retour au statu quo ante est impossible...

Overblog : pourquoi continuer à faire bien quand on peut faire merdique ?

Cette version « améliorée » (?!) d'Overblog existe en fait depuis 2013, et voici plus de dix-huit mois qu'on me promettait monts et merveilles si je me décidais à l'adopter. Mais avant de faire le saut, j'ai pris la peine d'aller voir les réactions des autres utilisateurs. Comme elles étaient très négatives, je n'ai pas bougé. Et puis Overblog s'est mis à menacer de ne plus référencer les blogs qui n'auraient pas basculé vers le nouveau système avant la fin du mois de janvier 2015. C'était probablement du bluff, mais je suis tombé dans le piège.

(J'exècre l'état d'esprit de ces sociétés – Facebook et Google en tête – qui vous présentent les évolutions de leur service comme des progrès, alors que leur seul but est de simplifier leur travail, et / ou de faire plus de fric avec vous.)

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 07:10
La barbe du prophète

C'est un proverbe afghan que cite Tahar Bekri : « Si tous ceux qui ont une barbe étaient des sages, la chèvre serait un prophète ».

Il ajoute : « Dieu protège les Afghans ».

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 07:30

Bug

Bug

Je regarde le dossier photo de mon iPhone et je trouve cette image-ci. Je la contemple comme un summum d'étrangeté. Je n'ai pas le moindre souvenir de l'avoir prise, et j'ignore tout-à-fait ce qu'elle représente. Ma mémoire, face à cette forme, reste obstinément muette, et aucune déduction ou analyse ne me met sur la piste de ce qu'elle peut bien figurer. Une espèce de chenille verte fluorescente s'est immiscée dans les entrailles de mon appareil. On dirait qu'elle danse, comme un cobra devant un charmeur de serpents. C'est un bug : la représentation d'un bug, ou le bug lui-même, ou encore l'esprit d'un bug, énigmatique, célé, élégant.

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 07:11

Phrase lue sans mention d'auteur : « Parce que nous sommes là un moment si court, je nous souhaite de vivre des merveilles ».

Je signe.

matisse-le-bonheur-de-vivre.jpg

Matisse, Le bonheur de vivre

Repost 0
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 07:41
Sommeiller

Nous sommes en tournée à Annecy pour La Fontaine / Brassens. La rue où se situe notre hôtel s'appelle la rue Sommeiller. Puisqu'il est question d'y dormir je trouve qu'elle ne porte pas mal son nom. J'en fais part à la personne qui nous accueille. – Détrompez-vous, me répond-elle, Sommeiller, c'est le nom de l'inventeur du marteau-piqueur...

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article