Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:53

Je raconte à Maman que je suis en train d'apprendre par cœur un passage de l'Odyssée, et je lui parle d'Ulysse, de Calypso, de Pénélope. Je lui parle des dieux et des mortels, de la proximité merveilleuse qu'ils avaient chez les Grecs, de Poséidon, ennemi d'Ulysse, s'opposant à son retour, d'Athéna qui au contraire lui donne sa protection. Je lui parle des amours du héros et de la nymphe, et de la grotte où, après avoir goûté l'ambroisie et le nectar, ils se retirent pour « se livrer au plaisir ».

odyssee-benito23.jpg

Toute cette histoire la transporte et l'étourdit. Elle ne fait plus la différence entre le récit et le réel, elle bascule à l'intérieur du monde que je lui raconte, et se met à m'interroger sur les personnages comme si nous les connaissions. Moi-même je deviens à ses yeux quelqu'un d'autre. Elle me voit vêtu d'habits mythologiques, et, me regardant comme un être familier devenu soudain mystérieux, elle demande : - Et toi, alors, qui es-tu ? Comment t'appelles-tu ? Et quel dieu est ton père ?

Repost 0
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 06:49

arbon--1509-close-copie-1.jpg

visuel: Kikko

Comme les bons livres et les bons films, les bons concerts sont ceux qui font voyager. Alors larguons les amarres, et mettons le cap sur la poésie, l'humour, la liberté. Je vous invite au voyage. Cap sur les arcs-en-ciel, les marées hautes et basses, les nuages et les réseaux, l'autre côté de la rue, le sourire d'un Tartare, les plumes d'un canard, la dignité des loups, et – si tout se passe bien –, un dernier rock'n roll dans les bras de Trucula Bonbon.

Mes invités ce soir-là s'appelleront Homère, Tim Burton, Georges Fourest ou Edgar Allan Poe, et mes amis musiciens Scott Bricklin (basse et guitares), Pascal Simoni (claviers), et Patrick Gorce (percussions, batterie), seront à la manoeuvre avec moi.

Le 22 octobre, cap sur l'Européen.
Qu'on se le dise !

Réservations en cliquant sur ce lien.
Et d'autres infos ici : https://www.facebook.com/lecapetlaboussole.arbon

 

Je profite de l'occasion pour recommander chaudement un autre spectacle qui se tiendra lui aussi à l'Européen les 9, 10 et 11 octobre : le MaxiMonsters Music Show. L'un des créateurs (et acteurs, dans le rôle de Raymond Butor), n'est autre que David Ménard, qui mettra en lumières mon concert du 22. J'ai vu ce show l'an dernier à l'Alhambra : entre Freaks et le Rocky Horror Picture Show, je garantis que la musique est bonne, et qu'on s'y amuse !

Repost 0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 06:15

Sauvagerie-c-Gaspard-Noel.jpg

© Gaspard Noël

La Terre a perdu la moitié de ses animaux sauvages en 40 ans (rapport du WWF à l'UNESCO, le Monde du 30 septembre). Dans le même intervalle de temps, le nombre d'humains a grosso modo doublé, et le rapport nous dit, sans hésitation, que ceci explique cela.

Du coup, il faudrait s'entendre sur ce qu'est un animal sauvage. Car si c'est un animal qui saccage son espace vital et détruit sans retenue celui des autres, s'il s'agit au fond d'un représentant d'une espèce capable, de facto, de sauvagerie au sens le plus radical du terme, alors le constat est tout-à-fait erroné. L'indice de sauvagerie de la planète, loin de se dégrader, augmente vertigineusement grâce à la population humaine. Quand on sait que nous serons 11 milliards à la fin du siècle, il n'y a aucune inquiétude à avoir sur l'évolution de ce paramètre-là.

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 06:49

J'étais descendu à la gare TGV de Macon et je devais me rendre dans le petit village, au nom célèbre, de Chardonnay. Une fois installé dans un taxi, j'indique au chauffeur ma destination.
- Comment vous dites ?
- Chardonnay.
- Connais pas.

chardonnay.jpg

Je m'en étonne.
- C'est que je ne suis à Macon que depuis quinze jours, me répond-il.
- Ah !... Mais vous pourriez au moins connaitre le nom. Il est fameux dans le monde entier, vous savez. C'est un cépage de vin blanc qu'on cultive à peu près partout.
- Excusez-moi, Monsieur, mais je ne bois pas de vin. Pas d'alcool en fait.

J'ai une pensée attristée pour lui, et tous les musulmans qui vivent en Bourgogne. Je me dis que c'est un peu comme d'habiter à Rio sans pouvoir se rendre sur les plages.

- Nous autres chrétiens, lui dis-je, nous avons la chance d'avoir une religion qui encourage le vin : Prenez et buvez en tous. Mais bon, dans votre métier, il vaut mieux ne pas être entre deux verres...

Il me lance un regard amusé dans son rétroviseur. - Bon, quel nom vous dites, exactement ? Il remplit lettre par lettre, sous ma dictée, son GPS de Chardonnay, et nous partons tranquillement.

Arrivée sans problème, une demie-heure plus tard.

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 06:21

cancer.jpg

Il m'annonce qu'il vient de guérir de son deuxième cancer. On l'a scanné sous toutes les coutures : rien. La tumeur a disparu. Pas de métastases. Il sourit : - Jamais deux sans trois, tu sais...

Je hasarde : - On s'habitue ?

- C'est exactement ça. Le premier, il y a dix ans, je me suis dit que la mort était là, et je me préparais à faire mes adieux. Le deuxième, c'était pénible, mais j'ai pensé : - Je peux m'en sortir. Et si un troisième se déclare, je crois que je ferai paraitre une annonce dans le carnet du Figaro : Monsieur N. a le plaisir de vous faire part de l'arrivée de son nouveau cancer.

Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 06:33

Notre ami Boule sort un EP la semaine prochaine. Parmi les nouveaux titres : Les Pizzas, chanson comique et féroce dans laquelle il épingle un contemporain-type face aux bouleversements du monde : - Toi c'que tu aimes c'est bouffer des pizzas / En tripotant ton iPhone à la con...

singe et iphone © Marsel van Oosten

© Marsel van Oosten

Boule est drôle, généreux, intelligent, irrespectueux, cultivé. Je le tiens pour un grand artiste. Il va prendre dans la chanson française contemporaine la place qu'occupait Bobby Lapointe dans les années soixante.

Amusez-vous à jeter un coup d'oeil à ce teaser de 38 secondes...

Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 07:38

Ali Salem Statue de l'espérance

sculpture Ali Salem

- Dis-moi, combien de mes enfants sont déjà morts ?... Dis... Combien ?... Et combien en reste-t-il ?

Elle ne se souvient soudain plus du nombre d'enfants qu'elle a eus, hasarde un nombre : cinq, sept ?

- Nous sommes en vie tous les trois, Maman.

Ses yeux bleus fatigués s'embuent de tristesse. Ma parole ne dissipe pas ses doutes. On dirait qu'elle se dit que je réponds seulement par délicatesse, pour ne pas raviver sa douleur.

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 06:22

« En conclusion, je dirais que ce livre mérite d'être publié ».

Une jeune lectrice rédigeait des fiches de lecture pour Françoise Verny. Celle-ci la convoque un jour :
– Ecoute, ma chérie, tous tes futurs sont des conditionnels. La grammaire, je m'en fous, mais c'est pour toi, dans la vie...

Encore une histoire de futur perdu.

conditionnel.jpg

Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 06:01

« Frères humains qui après nous vivez » : ainsi commence l'extraordinaire Ballade des Pendus de François Villon.

Michel Arbatz, qui l'a incluse dans son spectacle Villon la Vie, fait remarquer que si ce vers est si saisissant, c'est en raison du temps du verbe : on attend le futur, « qui après nous vivrez », et on a le présent.

No future. Villon est punk. Les pendus n'ont pas de futur. Ils sont, comme tous les morts, nos éternels contemporains. "Après" gouverne le présent, et se dissout en lui.
Pendus-Villon.png

(On retrouve ce même anéantissement temporel quatre siècles plus tard sous la plume de Verlaine : « Et vraiment, quand la mort viendra, que reste-t-il ?»)

Repost 0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 06:01

Nous avons eu la chance de passer la soirée de jeudi dernier en compagnie de Luc Plamondon. De Starmania à Notre-Dame de Paris, et de Diane Dufresne à Céline Dion, voici un auteur qui a accumulé les succès légendaires, et dont tout le monde peut, à coup sûr, citer plusieurs titres.

plamondon

Parmi ceux-ci, l'un des plus célèbres est incontestablement le Blues du businessman. Personne au départ ne pensait que ça ferait un tube, mais la chanson s'est peu à peu imposée comme "culte" (comme on dit). Tous les jeunes gens de mon époque en ont hurlé le refrain, le coeur étreint d'une nostalgie existentielle : - J'aurais voulu être un artiste...

Luc me dit : - C'est amusant de voir que toi tu as vraiment sauté le pas...

(Anecdote : lorsque Luc a fait la connaissance de Bernard Tapie, celui-ci lui a déclaré, l'ego gonflé à bloc : - Comment avez-vous fait pour composer cette chanson sans me connaître ?)

Repost 0