Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:17
Bar au four

Passons à mon poissonnier. Nos fils viennent déjeûner à la maison, ils ont exprimé l'envie qu'on leur cuisine un bon poisson. J'achète un beau bar de près de deux kilos.

L'homme de l'art (c'est une tête nouvelle, il doit remplacer le poissonnier titulaire) le vide, le nettoie, l'emballe. Je l'interroge sur le temps de cuisson. – Vingt-cinq bonnes minutes, me répond-il sans hésiter. – Avec un four à quelle température ? – Je n'en sais rien.

Heureusement qu'il a été précis sur le temps.

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 07:39

Il y a parait-il dans Paris un boucher spirituel qui promeut l'excellence de ses tripes et de ses bas morceaux en disant à sa clientèle : - Si vous aimez l'abat, c'est ici !

tripiers-de-peres-en-fils

Repost 0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 07:11

Dimanche après-midi. Maman est fatiguée. Elle a voulu remonter dans sa chambre, et j'en profite pour regarder le match de coupe d'Europe de rugby à la télé. Clermont contre Saracens. Elle ne saisit pas de quelle compétition il s'agit. – Des Français contre des Anglais, lui dis-je pour simplifier.

– Qui est en bleu marine ? demande-t-elle. – Les Anglais. – Et en blanc ? – Les Français. Pour essayer de suivre, elle se répète continuellement : « Les Anglais sont en bleu marine, les Français sont en blanc ». – Et en jaune, là, qui est-ce ? s'écrie-t-elle soudain. – L'arbitre, Maman. – L'arbitre ? Mais qu'est-ce qu'il fait au milieu du terrain, celui-là ?

clermont-saracens.png

Repost 0
Published by arbon
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 07:13

Lao Tseu a dit : « Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. »

Fete-des-fous.png

Variante enluminée médiévale : « Quand le sage a touché la lune, le fou lui dit : – Sens ton doigt. »

Repost 0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 07:44

Une de mes amies chanteuses était interrogée l'autre jour sur une petite radio, juste après les tueries de Charlie Hebdo et de l'hyper casher. Elle était encore sous le choc. L'interviewer lui demande : – Est-ce que vous pensez qu'il faut appeler les gens à réagir ? – Euh... Déjà que je ne sais pas très bien ce que je dois faire moi-même, je ne vois pas pourquoi j'irais emmerder les autres avec mes conseils.

doute.jpg

Sage réponse. Faire une pause. Se donner le temps de réfléchir. Ne pas laisser la seule émotion guider nos actes.

Douter un peu.

Repost 0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 07:51

Les stations-service d'autoroute sont des endroits curieux. On y vend des livres qu'on ne trouve dans aucune librairie. Une production éditoriale spécifique s'y déploie sur des présentoirs.

M'attardant l'autre jour dans l'une d'elles, le temps de boire un café après avoir fait le plein, j'avise un ouvrage intitulé Hommage à la stupidité. Il m'a semblé, en le feuilletant, que c'était une sorte d'inventaire des bêtises de l'Histoire. (J'ose espérer que les événements récents figureront dans la prochaine édition).

Chose amusante, cet Hommage à la stupidité était vendu à un prix malin.

Je ne sais dans quelle catégorie ranger le responsable marketing à qui cette brillante idée est venue.

hommage-a-la-stupidite.jpg

Repost 0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 07:51

C'est un article que j'ai publié il y a exactement un an. Une fois n'est pas coutume : il me plait aujourd'hui de le recopier presque mot pour mot.

fleurs-des-champs.jpg

Se taire.
Ne pas ajouter du bruit au bruit, ni sa voix au tumulte. Éviter d'augmenter la cacophonie du monde.
Se retirer du jeu.
Marcher sur la pointe des pieds.

Se tenant ainsi à l'écart, ne pas pour autant cesser de vivre. Donner au contraire de l'intensité à chaque instant de vie. S'inspirer des fleurs.

Un poète a remarqué : « Les fleurs sont une proposition faite au silence...» Elles étalent leur couleur, exhalent leur parfum. Elles s'efforcent à la beauté, fût-elle fragile, discrète, éphémère. Elles font des champs et des jardins des lieux de méditation et de sagesse.

Les fleurs creusent du silence dans le brouhaha du monde.

Repost 0
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 08:09

Un bon livre est un livre de la lecture duquel on sort en ne voyant plus tout-à-fait les choses de la même façon. Exemple de (très) bon livre récent : Soumission, de Michel Houellebecq.

On connaît l'argument : l'accession à la Présidence de la République française du candidat de Fraternité musulmane, et la prise en main subtile des institutions (et des mentalités) du pays par l'Islam.

Cela paraît a priori absurde, mais le talent de Houellebecq rend tout cela plausible. Cet auteur est décidément génial : glauque et drôle en même temps (c'est une telle marque de fabrique chez lui que j'ai eu envie d'écrire « glôque et draule »), et son regard dépressif, cocasse, lucide, indifférent, m'enchante et me fait souvent éclater de rire. Aller rechercher (ce qu'exprime le titre) une des raisons du glissement de la France vers l'Islam dans Histoire d'O, quoi de plus superlativement ironique et comique ? Chapeau, Houellebecq !

charlie-houllebecq.png

Repost 0
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 07:39

manifestation-anti-caricatures-mahomet-grozy-tchetchenie-19.jpg

Grozny, 19 janvier 2015 © Musa Sadulayev AP SIPA

Dieu, que le monde est complexe ! Les pays musulmans s'embrasent pour la couverture d'un journal. Des centaines de milliers de personnes descendent dans la rue et hurlent au blasphème. Un dessin que je juge anodin insulte violemment leur foi.

Je ne comprends pas ce qui se passe. Mes valeurs sont celles de la Republique, mâtinées d'un fond de chrétienté. J'aimerais donc qu'on se lève aussi en masse contre les meurtres (décapitations, lapidations) et les massacres dont les images, hélas, sont visibles un peu partout. Des innocents qu'on égorge, un prophète qu'on caricature : il n'y a pas photo. Mais comment se fait-il que l'évidence qui me frappe soit exactement à l'opposé de celle qui frappe tous ces gens ?

Circonstance aggravante, nous avons perdu la distance, le recul, le délai de réflexion. L'internet a rendu la Terre supra-conductrice. Chacun est en contact instantané avec tout le monde. Les émotions se frictionnent. Plus d'intimité, plus d'entre soi. Mon voisin n'est plus seulement M. Durand ou Mme Martin. Il est aussi tchétchène, nigérien, pakistanais. Sa colère m'irrite. Ma légèreté l'exaspère.

Mes pensées d'aujourd'hui se résument ainsi : nous avons un putain de gros paquet d'efforts à faire pour tenter de cohabiter agréablement !

Repost 0
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 07:10

L'ami Tahar Bekri vient de publier un nouveau recueil de poèmes, La nostalgie des rosiers sauvages, qu'illustrent les acryliques abstraites, intenses et douces d'Annick Le Thoër. En cette période troublée, certains textes résonnent avec une force particulière. Voici l'un d'eux :

nostalgie-rosiers-sauvages.jpg

Dans la nuit sombre
Tous ces feux d'artifice
Offerts aux collines et aux rivages

Les étoiles réveillées par les clameurs
Mêlées aux mille couleurs
C'est un soir où se cachent les oiseaux

Dessine-moi des boutons d'or
Des éclosions dans la féerie du firmament
Pour détourner l'oeil de sa torpeur

Et ce vers, un peu plus loin :

Des ténèbres naissaient toujours des lueurs

Repost 0