Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 07:40

Mon grand-père avait une vague cousine, nettement plus âgée que lui, qui s'appelait Agnès. Elle habitait à Amou, au centre du village, une petite maison sans jardin. Situé juste derrière chez elle, le parterre du monument aux morts en tenait lieu. Chaque fois que l'employé municipal le replantait, elle allait y cueillir des fleurs. Elle se comportait parfois ainsi de manière légèrement excentrique, ce qui, aux yeux de certains, la faisait passer pour simple d'esprit.

Un jour, son père mourut. Les amis du défunt s'assemblèrent pour veiller le corps, dans la pièce principale. Agnès était enfermée à l'étage, dans sa chambre, et (supposait-on) toute à son chagrin. C'était le soir. Chacun évoquait des souvenirs du disparu. On priait un peu, on parlait, on riait beaucoup. Soudain, descendant le petit escalier en ayant mis, dans sa démarche, une sorte de majesté douloureuse, Agnès parut, tenant à la main une bougie et son pot de chambre.

veillee-funebre.jpg

- Je vous remercie vivement d'être ici, dit-elle à l'assistance tout en vidant son pot par la fenêtre. Je suis venue vous faire une recommandation importante. Nous avons des souris dans la maison. Faites bien attention à ce qu'elles ne commencent pas le pauvre papa. 

Puis elle remonta se coucher.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Distribution de prospectus à Paris idf 26/03/2013 23:05

Merci pour le temps que vous passez sur ce blog et les informations que vous faites figurer. En tout cas c’est un blog utile de plus il est facile à consulter. Bonne continuation pour ce
merveilleux travail.

cepheides 26/03/2013 16:01

Il est de grandes douleurs qui ne peuvent pas (encore) s'afficher : on parle alors de sidération psychique (ce qui n'est en aucune façon un déni). Peut-être Agnès souffrit-elle d'un tel état... ce
qui n'a pas dû arranger sa réputation locale !

Jacques Langlois 26/03/2013 10:04

Agnès redoutait-elle les méfaits des souris sur son défunt père parce que le petit chat aussi était mort?