Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 06:34

Grâce au livre de Valérie Trierweiler, qui m'y a fait songer par de paradoxales associations d'idées, j'ai relu Bérénice. Mon Dieu, que c'est beau !

Et par la même occasion, j'en ai lu la préface. On avait fait reproche à Racine qu'il ne se passait pas grand chose dans sa pièce : juste l'engrenage psychologique des questionnements des personnages, dans une parfaite unité de temps de lieu et d'action. Il répond cette chose admirable (qui devrait être méditée par tous les scénaristes de blockbusters à Hollywood) : « Ce n’est point une nécessité qu’il y ait du sang et des morts dans une tragédie ; il suffit que l’action en soit grande, que les acteurs en soient héroïques, que les passions y soient excitées, et que tout s’y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie (...) »

Voilà. Notre auteur a trente ans, il est sûr de lui, il affirme l'essence de son art. Et pour mieux enfoncer le clou, il poursuit : « Quelle vraisemblance y a-t-il qu’il arrive en un jour une multitude de choses qui pourraient à peine arriver en plusieurs semaines ? Il y en a qui pensent que [la] simplicité est une marque de peu d’invention. Ils ne songent pas qu’au contraire toute l’invention consiste à faire quelque chose de rien ».

anne-marie_duff_berenice_stephen_campbell_moore_titus_pic_b.jpg

Faire quelque chose de rien : est-il plus belle définition du travail de créateur ? Un oeil, un pinceau, une toile ; une oreille, un instrument ; une plume, un papier, et de l'imagination. Pour écrire une tragédie, Racine veut « une action simple, soutenue de la violence des passions, de la beauté des sentiments et de l’élégance de l’expression.»

Si l'on examinait sur ces critères l'ouvrage de l'ex first girlfriend, mise à part la violence des passions, le reste n'y est pas. (Quant à Titus, difficile de lui trouver des points communs avec François Hollande, sauf peut-être au détour de cette confidence :  Mon règne ne sera qu'un long bannissement).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Brian Thompson 12/09/2014 17:34

Bien vu, bien dit. Qui, de nos jours, peut se targuer de simplicité, d'élégance, de passion?