Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 06:00

peindre-versailles-michelle-auboiron-7.jpg

photo Charles Guy

Elle est installée sur le balcon de l'orangerie, à Versailles, elle a le soleil dans l'oeil, mais elle peint. Elle peint sur le vif, sans remords, sans abri: ni du soleil, ni du vent, ni du bruit, ni des gens. Une toile par jour. Depuis vingt-cinq ans elle fait ainsi une ou deux « campagnes » annuelles, au cours desquelles, pendant cinq à six semaines, elle récolte au bout de ses pinceaux les ponts de New York, les canyons du Colorado, les buildings de Shangaï, les rues de La Havane, les salles d'opéra, les diplodocus du Museum, les villages du Sud marocain... et en ce moment, les perspectives de Versailles. Elle peint les lignes, l'architecture, l'ossature, et elle aime le faire « sous contraintes ». Ses toiles sont des tableaux, et plus que des tableaux: elles sont la mémoire d'une « performance ». 

C'est cela qui est fascinant chez Michelle Auboiron : cette fusion perpétuellement accomplie, et perpétuellement remise en jeu, entre le momentané et le durable, le spontané et le fixe, le vivant et le figé. Il faut la voir danser devant de sa toile quand elle peint, attraper d'un coup une couleur ou une ombre, la déposer toute chaude encore sur son tableau, tout en prenant le temps de sourire aux curieux qui viennent la regarder travailler, puisqu'elle installe son atelier, et l'art avec lui, au milieu de lieux publics, créant là encore une étrange alchimie entre l'incongru et le naturel.

Son compagnon, Charles Guy, exceptionnel photographe et videaste, capte son travail, et les alentours de son travail. Architecte lui-même, il bâtit avec ses images et leur mise en forme en blogs et en sites numériques le musée virtuel de son artiste, bousculant à son tour lui aussi les frontières entre création, témoignage, reportage, représentation et célébration.

http://www.blog-des-glous.net/

Partager cet article

Repost 0

commentaires