Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 07:47

Il y a quelque chose d'amoureux dans les moments où l'inspiration tourne autour de soi. C'est une sensation physique, un serrement au ventre, une respiration qui se creuse : on sent qu'on a envie de composer ou d'écrire, on sent que quelque chose pourrait advenir. Cela ressemble à du désir, on en est d'abord étonné, puis on se met à la guitare, ou au piano, en essayant de frayer un passage à ce qui, au fond de soi, semble vouloir venir au jour.

manuscrit.png

C'est ensuite, une fois qu'on se trouve face à quelques mots associés à quelques notes et qu'un embryon de chanson est là, que s'amorce le vrai travail. Je ne saurais mieux le comparer qu'à celui d'un archéologue tentant de reconstituer un texte dont il ne dispose que d'un fragment. Ce que je tiens, qu'est-ce qui peut bien venir avant, et après ? Est-ce un bout du couplet, une partie du refrain ? De quoi est-ce que ça parle vraiment ? Je suppute, j'extrapole, j'imagine, j'interpole, je renverse, j'invente. Enfin, je parviens à trouver le cadre : le nombre et la longueur des couplets et du refrain en fonction d'une première approximation de la durée totale de la chanson. Simultanément je mets à jour les contraintes d'écriture, aussi bien textuelles (nombre de vers, nombre de syllabes pour chaque vers, nature des rimes) que musicales (tempo, suites harmoniques, altérations). Tout ceci fonctionne comme autant de découvertes, découlant plus ou moins nécessairement du fragment initial, jusqu'à l'achèvement du puzzle, – ce qui peut prendre une heure, ou des semaines, ou des années –, ou jusqu'à son abandon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claudine 08/12/2014 23:00

Tiens n'est-ce pas la reproduction du parchemin que Pacha t'avait confiée ? Grimoires et chansons... la passion est tout aussi puissante chez l'un et l'autre.