Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 07:11

Je poursuis sur la lancée "opératique" de mon billet d'hier, car j'ai assisté, il y a quelques jours, à la Manon de Jules Massenet, mise en scène par Coline Serreau à l'Opéra Bastille.

J'en résume ici l'argument : une jeune fille de seize ans, Manon, séduit le chevalier des Grieux ; ils deviennent amants, mais sont bientôt séparés ; elle s'amuse, il entre au séminaire ; elle le retrouve, l'enflamme à nouveau, ils tombent dans la débauche, se font des ennemis ; elle est condamnée à la déportation, et meurt. Le livret, tiré de Manon Lescaut, est évidemment très daté, mais bon, même si les personnages sont schématiques, et leur psychologie rudimentaire, on a vu pire. 

Ce qui m'a paru très contestable, c'est la mise en scène. Si l'on veut garder un minimum de vraisemblance, ou au moins de charme, à cette histoire, il faut lui conserver son XVIIIè siècle, sa légèreté libertine, son air du temps bucolique, ses bonbonnières pastel. Là, pas du tout. La sensuelle auberge de province est transformée en hall de gare, l'hôtel de jeu parisien en cave trash. A Saint-Sulpice, les bigotes font du patin à roulettes. Le cousin de Manon est un punk à crête et à clous, l'un de ses prétendants semble sorti d'une pièce de Molière en costume d'époque, des figurants arborent des silhouettes de gangsters de films noirs. De temps à autre, un dessin de pin-up en bas résille ou une publicité américaine pour appareils électroménagers des années cinquante tombe des cintres. Visuellement, tout est confus, les époques se mélangent sans qu'on sache pourquoi, rien n'est même interprétable, c'est une bouillie.

Manon-Natalie-Dessay-Franck-Ferrari-cCharles-Duprat.jpg

La proximité troublante de Manon, sa nature érotique, sa désarmante intimité se dispersent et se perdent dans une suite d'espaces vastes, grandiloquents, incohérents, froids. Tous les partis pris scéniques m'ont paru relever du contresens. La musique n'en peut mais. Je n'y ai rien compris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

olivier GUY 10/02/2012 10:47

Malheureusement, la musique de Massenet s'avère trop faiblarde pour surnager dans un tel capharnaüm.

Swiss Life Mutuelle 10/02/2012 05:06

Eh ben! c'est très intéressant!