Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 06:42

Ce que j'évoquais hier pour l'écriture est aussi vrai chez moi pour la lecture. J'y regarde à deux fois avant de m'engager dans un gros livre. Sa taille, et le temps qu'il va m'obliger à passer en sa compagnie, contrarient ma tendance au butinage. Il faut donc qu'un fort désir soit installé dès le départ. Sans quoi, je m'abstiens.

Une fois engagé dans un ouvrage, si je m'aperçois que ce désir se dissipe et que je commence à m'ennuyer, je laisse tomber. Je ne compte plus le nombre de livres dont j'ai laissé la lecture inachevée. Je m'arrête au bout de trente, cinquante, cent pages. Parfois même beaucoup plus vite encore. C'est que je suis sensible au style. Si les phrases ne coulent pas, si elles ont le verbe lourd et la syntaxe ankylosée, j'arrête. Juger de cela, c'est l'affaire d'une page ou deux.

Pour les chefs d'oeuvre de la littérature, je suis prêt à faire un effort. Mais tous les amateurs de la Terre peuvent bien crier au génie, si l'écriture ne me plaît pas, ce sera très dur. Ajoutez que je me méfie du pathos, des grands sentiments, des charrieurs d'histoires : je confesse n'être jamais arrivé au bout de quelques monuments. Je me revois abandonnant les Frères Karamazov à soixante pages de la fin. Est-ce bête, franchement !... 

Alexeieff-Illustration-pour-les-freres-Karamazov.jpg

Alexeieff Illustration pour les frères Karamazov

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bipolette 01/06/2013 21:33

J'admire ta liberté, je n'ai jamais su abandonner un livre, je suis dans la contrainte de le lire jusqu'au dernier mot, pourquoi ? Je l'ignore, dans quel enfermement suis-je exactement..... comme
sous le soleil.....exactement.....