Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 07:14

Renoir-l-ingenue.jpg

Renoir L'Ingénue

J'ai mis en musique Les Ingénus, qui est l'un de mes poèmes préférés de Verlaine. Je le trouve, dans l'esprit, assez voisin du conte de Maupassant dont je parlais hier. L'univers des femmes y est troublant, ambigü, équivoque, spécieux, mais son charme est aussi puissant qu'indéfinissable.

Je le trouve également d'une écriture incroyablement cinématographique et sensuelle. Gros plan sur les jambes et les chevilles de jeunes filles qui marchent dans la campagne, gros plan sur leurs nuques sous les tonnelles, visions fugaces de peaux nues et blanches, jeu de dupes dans l'excitation et la frustration du désir.

J'ai composé une mélodie qui correspond à ce que je ressens de la sensibilité de l'époque, et que j'ai arrangée, dans la maquette que je livre ici, avec juste ma voix, ma guitare, et le contrechant d'un violon, un peu à la manière de Fauré.

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
En sorte que, selon le terrain et le vent,
Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent
Interceptés ! - et nous aimions ce jeu de dupes.

Parfois aussi le dard d'un insecte jaloux
Inquiétait le col des belles sous les branches,
Et c'étaient des éclairs soudains de nuques blanches,
Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous.

Le soir tombait, un soir équivoque d'automne:
Les belles, se pendant rêveuses à nos bras,
Dirent alors des mots si spécieux, tout bas,
Que notre âme, depuis ce temps, tremble et s'étonne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Brian Thompson 09/03/2012 18:36

Elle est très belle, ta chanson. Merci du partage.

arbon 10/03/2012 12:24



Merci Brian. Ton écoute m'est précieuse.



les cafards 09/03/2012 17:59

merci pour ce cadeau. Un univers parfaitement rendu

arbon 10/03/2012 12:23



merci les cafards !