Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 07:05

Voici une situation dans laquelle je me retrouve souvent : j'emploie un mot qui me paraît clair, et soudain, l'ayant considéré de près, il me devient étrange, et je m'aperçois qu'en fait je ne sais quasiment rien, ni de la chose qu'il désigne, ni de lui.

C'est ce qui m'est arrivé avant-hier. Après avoir parlé de braguette, je me suis interrogé : qu'est-ce que tu connais vraiment de la braguette ? Quelle est son origine, son histoire ? Et quelle est l'étymologie du mot ?

Sur ce dernier point, Wikipedia nous dit que braguette (de même que bérêt et tonneau), fait partie des quelques mots de la langue francaise qui dérivent directement du gaulois. (C'est cohérent avec le fait qu'il est fréquemment associé à des gauloiseries.)

Pour la chose elle-même, je ne vais pas recopier l'encyclopédie : que chacun, si ça l'intéresse, la consulte. Je relèverai simplement que la braguette apparaît à la fin du Moyen-âge, lorsque les hommes cessent de porter des robes et que les vêtements raccourcissent. A l'origine, nous dit Wikipedia, c'est une sorte de poche, dans laquelle il n'est pas rare qu'on range son mouchoir, ni qu'on cache sa bourse (dans les deux sens du terme, je suppose), voire même (et c'est plus étonnant) qu'on fasse mûrir des fruits. De préférence des noix ou des prunes, supposé-je encore.

braguette.jpg

Du coup, l'endroit gonfle jusqu'à de prétentieuses proportions, et finit, sous François Ier et Henri II, par figurer un sexe en érection, ce dont Montaigne ne manque pas de se moquer dans les Essais : d'abord en critiquant « cette vaine et inutile pièce moulant un membre que nous ne pouvons pas seulement nommer honnêtement, dont toutefois nous faisons ostentation et parade en public » (Livre I,13), puis en s'interrogeant sur l'utilité de « l'exposition que nous faisons maintenant de nos parties génitales sous nos culottes, et souvent, qui pis est, au-delà de leur grandeur naturelle, par fausseté et imposture » (III, 5).

Passé le XVIè siècle, la mode change. Les choses, si j'ose dire, rentrent dans le rang. Au XVIIIè siècle « la braguette sera remplacée par le pont sur la culotte de l’aristocrate. Pour les autres classes sociales, elle prendra l’aspect d’une fente à l’avant du pantalon fermée par des boutons. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires