Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 07:10

J'ai retrouvé cette courte video, qui date d'il y a sept ans. Si je ne me trompe pas, il s'agit de mon premier concert à l'Européen, juste avant la sortie de mon deuxième album, Il pleut au Paradis.

Ce qui me plait ici, c'est que mes quatre compères musiciens (Scott, Gérard, Patrick, Pascal) sont présents, et bien présents. A l'époque, nous n'étions pas encore trop attentifs, Claudine et moi, à l'économie d'un concert. Nous savions bien sûr que chaque spectacle nous coûtait de l'argent, mais nous considérions cela comme un investissement raisonnable et nécessaire, car comment se faire connaître sans s'exposer ?

Par la suite, il nous a fallu être plus vigilants, et réduire la voilure : car entre la somme que l'on paye à la salle (location ou partage de recettes), les salaires (cachets des musiciens, de l'ingé-son, de l'ingé-lumière), la communication (affiches, flyers), et les coûts administratifs (établissement des payes, taxes et impôts divers, comptabilité...), il est difficile de faire mieux -même en remplissant- que de couvrir les frais, et nous avons fini par épuiser nos ressources.

- Prenez des salles plus grandes, ont conseillé les uns. Oui mais, pour les remplir, il faut investir massivement en promotion, sans garantie aucune que les medias relaient l'info et que le public sera au rendez-vous. - Augmentez les tarifs, ont avisé les autres. Mais si l'on n'est pas précédé de sa propre légende, on court très vite le risque que ces tarifs ne deviennent dissuasifs pour de la découverte...

En conséquence, j'ai tourné avec des formations plus réduites. Il est devenu rare que nous nous retrouvions à cinq sur scène - et même à six, si je me souviens du Zèbre, début 2007, où la jolie Emilie nous avait rejoints avec son accordéon.

Emilie.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires