Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 06:39

En commentaire à mon article d'hier sur la sombre, rude et poignante série de photos "Les Invisibles", de Claire Jachymiak, LN écrit :

« Il n'y a plus d'ouvriers mais des opérateurs, il n'y plus d'industrie mais des déserts industriels, il n'y plus de regards d'hommes fiers de leur travail mais des regards rivés sur l'ordinateur en attente de voir que la machine ne se trompe pas. Un drôle de monde où vie rime avec angoisse, perte de confiance et peut-être agonie ».

Cette observation très juste peut malheureusement se généraliser à un grand nombre de catégories d'actifs. Une consultante spécialiste des ressources humaines me décrivait récemment le désarroi des cadres de la direction financière d'une très grosse entreprise qui avait délocalisé en Inde ses opérations informatiques et comptables : leur rôle n'était plus d'encadrer une équipe pour produire documents et analyses, mais de pointer des listings. Manque de contact humain, responsabilité floue, disparition des repères, sensation de marginalisation ou d'inutilité, perte de sens. On délocalise, on dématérialise : mais si on abolit le lieu et la matière, alors dans quoi vivons-nous ? 

claire-jachymiak-invisible31.jpg

© Claire Jachymiak / Les invisibles

Il se trouve que je connais LN. Elle m'a raconté un jour qu'elle était la descendante d'Edouard Levivier, fondateur de la fonderie de Valenciennes qui allait devenir plus tard l'une des racines de Vallourec. C'était un patron d'un autre temps, qui respectait profondément les ouvriers. Je me souviens qu'elle m'avait cité cette phrase de lui : « Je serais honoré que les gens qui travaillent pour moi soient heureux ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cepheides 18/10/2012 18:52

Voici résumés en quelques lignes les "bienfaits" de la mondialisation...

LN 18/10/2012 10:52

Merci. Tu es toujours porte parole de vie.Je suis sûre qu'il y a des hommes et des femmes qui ont envie de replacer l'homme au cœur du système, que le travail peut rimer avec bonheur et honneur. Et
suis aussi sûre que notre rencontre ce n'est pas un hasard... j’espère que ce reportage de Claire trouvera un jour place dans les grands reportages de notre temps.