Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 07:34

Je reviens sur mon billet de jeudi dernier. Un bel exemple de quelqu'un qui n'a pas du tout fait l'autruche, tout en évitant les cornes du taureau, c'est le général américain George A. Taylor. Débarquant avec ses troupes le 6 juin 1944 à Omaha Beach, il est resté célèbre pour avoir déclaré : « Il y a deux sortes d'individus qui vont rester sur cette plage : les morts et ceux qui vont mourir ; alors, foutons le camp ! »

Il donnait un bel exemple de ce "courage, fuyons", qui n'avait pourtant pas trop réussi à Louis XVI. Bien que Platon - et Sun Tzu en Chine - aient théorisé la fuite comme une forme de courage, elle est toujours considérée, dans la tradition militaire européenne, comme cousine de la lâcheté. La ruse a également un statut ambigü. Quand il apprend que son fils s'est dérobé devant les Curiaces, le vieil Horace souhaite sa mort : il n'imagine pas que c'est un mouvement tactique. Ne pas faire face, quelles qu'en soient les raisons, est peu conforme aux exigences de l'honneur. A Waterloo, la garde meurt mais ne se rend pas. Il faut affronter le taureau.

Serment-des-Horaces-detail.png

Je pensais à tout cela en lisant le Limonov d'Emmanuel Carrère, dont un passage évoque l'admiration que des groupes de jeunes Russes, à la fin des années soixante, portaient aux soldats israéliens de Moshe Dayan : « Des vrais soldats, des durs à cuire, comme les Fritz, comme les Japs, et on a beau se battre ou s'être battus contre eux, on les respecte, alors qu'on ne respectera jamais ces gros connards roses et douillets d'Américains dont l'idéal guerrier consiste, comme on l'a vu à Hiroshima, à balancer de très haut des bombes qui désintègrent tout le monde sans rien risquer soi-même ».

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clo 25/12/2011 18:12

"Ces gros connards roses et douillets d'Américains" se sont faits tués par milliers pour nous délivrer du nazisme ... beaucoup avaient l'age de nos fils.

Jacques Langlois 23/12/2011 13:15

il est juste de préciser - histoire d'atténuer l'apparent antiaméricanisme "so french" de cette chronique - que le général US en question ne préconisait pas de rembarquer ses troupes mais incitait
celles-ci à forcer le barrage allemand qui les clouait sur place! Ce qu'elles firent, ce dont nous n'avons plutôt qu'à nous féliciter...

arbon 23/12/2011 13:30



Tout à fait d'accord avec ta mise au point.


Pour clarifier davantage ma pensée, je renvoie à l'article que j'avais consacré à l'amiral Leahy