Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 07:38

Il y a des années que je ne porte plus de montre. Je n'ai jamais aimé ces objets. La montre-gousset de nos grands-pères avait encore une certaine allure: conservée dans une poche de gilet, elle ne pouvait en sortir que lorsque son propriétaire faisait une pause dans sa marche ou dans sa conversation. Il fallait qu'on prît le temps de la consulter. La montre-bracelet n'a pas ces élégances. Elle est visible sans arrêt. Elle s'accroche au poignet comme un point d'entrave, et l'on se retrouve par elle enchaîné au temps moderne, celui qui trépide, celui que la hauteur du soleil dans le ciel ou le son de la cloche de l'église ne suffisent plus à mesurer. Celui qui presse, celui qui comprime et borne nos actions. Celui qui n'attend pas.

Je me souviens d'avoir eu une montre fantaisie dont les deux aiguilles figuraient chacune un petit avion de chasse. Bleu pour la grande, rouge pour la petite. Ils se poursuivaient l'un l'autre en tournoyant autour du cadran. Leur course interminable simulait un combat perpétuel, au ralenti. Jamais les heures ne viendraient à bout des minutes. Jamais les minutes ne descendraient les heures. Cette montre-là, je l'ai regardée beaucoup plus souvent et plus longuement que les quelques autres que j'ai eues; pas pour connaitre l'heure qu'il était: pour le plaisir de la métaphore. 

spad1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Muriel 26/02/2013 09:16

Es-tu arrivé à supprimer l'horloge de ton ordinateur et celle de ton portable ?
Car ce sont surtout celles-là qui tombent sous les yeux sans arrêt et sont on ne peut plus plates et sans âme ! Une belle montre a de la noblesse, à la fois dans le design et dans la mécanique. Et
puis le temps figuré par des aiguilles a une spatialité et une épaisseur qui sont totalement volatilisées dans les montres et horloges digitales...

Jacques Langlois 26/02/2013 09:08

Poète comme tu es, tu devais dire en regardant cette montre-fantaisie: "Ô temps suspends ton vol"...
Si la montre-gousset de nos aïeux est passée de mode, elle a depuis vingt ans un successeur inattendu avec nos téléphones portables et autres smartphones, qui nous donnent l'heure sans que nous ne
leur demandions, dès que nous les sortons de notre poche.
Sur ce, il faut que je m'arrête car il est déjà 9h08, si j'en crois mon ordinat-heure.