Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 06:47

Puisque s’ouvre aujourd’hui le festival de Cannes, je vous livre ici le souvenir de la seule et unique fois où j’y suis allé.
C’était en 1995. Jeanne Moreau, Présidente du Jury, m’avait convié à un déjeûner qu’elle donnait à l’hôtel Martinez.
Je débarque le matin même par avion de Paris. A l’aéroport de Nice, une voiture officielle m’attend. Noire, étincelante, vitres fumées. Le chauffeur m’ouvre la portière, nous prenons l’autoroute et filons vers la Croisette.
Arrivés au Martinez, une foule assez dense de badauds se masse derrière les barrières de sécurité. Chasseurs d’autographes, paparazzi amateurs, guettant les stars et surveillant tous ceux que l’on n’appelait pas encore les pipoles.
La voiture s’arrête devant l’entrée - dûment gardée - de l’hôtel. Le temps que le chauffeur montre patte blanche, un visage rubicond s’écrase contre ma vitre. Je vois deux gros yeux qui scrutent avidement à travers le fumage, et se fixent sur moi. Avec une moue dépitée, l’homme se redresse, et crie :
    - Ne poussez pas, derrière. Dans celle-là, y’a personne !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jacques langlois 15/05/2008 13:30

Même histoire ou presque...Depuis bientôt quarante ans, je suis la victime agacée d'allusions à ma prétendue ressemblance avec certain acteur américain. Non pas hélas, Cary Grant ou George Clooney, ce qui me flatterait, mais un excellent artiste dont l'atout principal n'est certes pas son physique. Je ne compte plus les occasions (dîner en ville, restaurant, hôtel à l'étranger) où un quidam m'a interpelé sur le thème: "C'est vous comme vous ressemblez à D.H.!" Une touriste américaine, poussée par sa fille, m'a même demandé un jour un autographe dans un bistrot de St-Germain des Prés, que j'ai refusé (sottement) de lui accorder, craignant surtout de ne pas soutenir longtemps avec elle une conversation en V.O.!
Eh bien, l'an passé j'étais moi aussi au Festival pour deux jours: même cortège de limousines entre l'aéroport et le Martinez, même arrivée sous le regard de la foule des afficionados du 7ème art, montée des marches deux soirs de suite. Le tout dans l'indifférence des photographes et des badauds. Personne n'a cru voir en moi l'acteur en question...et j'en ai été comme frustré.
Bon, j'aurai une nouvelle chance ce week-end. A suivre?