Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PROCHAINS SPECTACLES

Arbon

arbon #1809 DEF DSC09796 ld

Le 9 mai à 21h00
Le café parisien
21210 SAULIEU
Réservations cafeparisien@wanadoo.fr
www.cafeparisien.net

Le 18 mai à 21h00
Acropolis Hill
7 rue Mousson ATHENES (Grèce)

Le 29 mai à 20h00
Quinze ans du Diable Vauvert
Rockstore
20 rue de Verdun 34000 MONTPELLIER

Le 6 juin à 20h30
Le caveau
42 grand'rue 57050 LORRY-LES-METZ
http://lecaveau.com.over-blog.com/

Le 16 juin à 20h30
New Morning
7-9 rue des petites écuries 75010 PARIS
www.newmorning.com

Le 8 août à 18h00
Festival Chansons et Mots d'Amou
Arènes 40330 AMOU
www.chansonsetmotsdamou.fr

contact : production@plasetpartners.com

La Fontaine / Brassens

Affiche-lafontaine-brassens 4faces carré

le 12 août à 21h30
83320 CARQUEIRANNE

le 11 septembre à 21h00
Festival Eclats
La Halle 26220 DIEULEFIT

Contact Diffusion : Jean-Luc Grandrie
SEA ART
86 rue de l'Ecole 77720 BREAU
Tel : 01.64.38.70.91 Port : 06.31.16.31.78
E-mail : seaart@wanadoo.fr / jl.grandrie@gmail.com

https://www.facebook.com/lafontainebrassens

Rechercher

Les albums

COVER IPAP arbonCD

 

arbon #1809 DEF DSC09796 ld Arbon cover light

« Les chansons d'Arbon sont intelligentes, fines, légères, secrètes, un peu comme la musique de Couperin, un peu comme du La Fontaine, un peu comme la poésie de Brassens. Et renouer avec cette tradition, avec une légèreté et une fraîcheur contemporaines, est d'une certaine manière un chef d'oeuvre. » (Michel Serres, de l'Académie française)

Archives

Avant de traverser les nuages

undefined

Depuis janvier 2008, ARBON vous invite à découvrir sur ce blog les fils qui relient ses chansons, sa vie, son travail d’auteur-compositeur, ses inspirations, ses humeurs, l’air du temps et la vie comme elle va… 
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 06:45

Il paraît qu'un bonsaï, sorti de son pot et planté en pleine terre, ne peut plus jamais être remis en pot.

Pendant cinquante ans j'ai été en pot, comme tout le monde. Bien taillé, bien élevé, bien poli. Cependant, je regardais les marronniers par la fenêtre, et de grands chênes au loin. Et, plus loin encore, je pensais aux hêtres magnifiques dans les montagnes. Parfois même, je rêvais de palétuviers, de baobabs, de sequoias.

Un jour je suis sorti de mon pot. Je suis parti vivre ma vie d'arbre. J'ai eu du mal, je suis tombé malade, j'ai failli mourir. Mais je déploie désormais mes racines en pleine terre, et je me mets à nouveau à grandir. Je sens qu'une sève âpre et forte s'est mise à circuler dans mes veines. Sans doute ne deviendrai-je jamais tel que j'aurais pu être si j'avais poussé et vécu en pleine nature depuis mon enfance. Mais je sais des choses: j'ai été cultivé.

Ma présence déplaît parfois aux caïds de la forêt. Ils se demandent ce que je viens faire parmi eux. Certains me considèrent comme un intrus. Mais la plupart du temps ils ne me voient pas. Moi, je suis simplement là parce que je les admire et que je sais que je suis comme eux.

Je me bats contre la grêle, la sécheresse, le gel. Je sais maintenant que c'est ma place. Je suis le bonsaï de Monsieur Seguin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jacques langlois 22/04/2008 20:39

Si j'avais mauvais esprit - ce qui, comme tu sais, n'est pas le cas- je dirais que ce billet est dans la ligne de récents développements "pipi-caca" sur les pets et autres sanisettes: cette fois il est question de pot ! Ou encore que tu passes du morceau de Racine évoqué naguère à l'arbre tout entier aujourd'hui...
Mais ce texte est trop personnel et trop profond pour ne susciter que ce genre d'à peu près. Il touchera ceux qui savent et même ceux qui ne savent pas. Il me fait moins penser à la Blanchette du conte qu'au Cyrano de Rostand, qui se flattait d'être arrivé pas bien haut, peut-être (tel un bonsaï?) mais tout seul.